Accueil | Actualité | Immobilier | Santé | Vie pratique | Programme télé | Livres | Galerie d'Art | Latin | Sites | Gifs | Codes postaux

Accueil > Santé > Prothèses mammaires PIP : Taux de rupture jusqu’à 33%

Prothèses mammaires PIP : Taux de rupture jusqu’à 33%

mardi 17 avril 2012

Une étude britannique, publiée dans Journal of plastic, reconstuctive and aesthetic surgery, indique ce mardi que le chiffre de différentes études relayant un taux de rupture de 2 % à 5 % de taux serait en dessous de la réalité.

Les implants de 500 Britanniques ont été examinés par une échographie pour détecer des ruptures de l’enveloppe externe., il en ressort que le chiffre monte à un taux entre 15,9 % et 33,8 % pour des prothèses mammaires PIP âgées de sept à douze ans.

Pour rappel, le gouvernement français avait recommandé en décembre derniers aux 30 000 femmes porteuses d’implants mammaires PIP, au gel de silicone défectueux voire cancérigène et avec un taux de rupture anormalement élevé, de les faire retirer à titre préventif.

20% des femmes porteuses de prothèses PIP ont déjà fait retirer leurs implants en France.

Les prothèses mammaires PIP ont été retirées du marché en mars 2010 à cause de leur taux de rupture anormalement élevé. Le silicone pour la fabrication n’était pas destiné à un usage médical. Jean-Claude Mas, le fondateur de la société fabricante a été mis en examen pour blessures involontaires.

Voir les news sur prothèses PIP

Voir les news sur prothèses mammaires PIP